J’ai rencontré Emeline Michel

20181025_053010
Emeline Michel et Jeff Cadichon à l’aéroport Trudeau de Montréal

Ce matin je revenais d’un court séjour à Montréal où je faisais une présentation par affiche sur le « Traumatisme et la résilience scolaire chez les jeunes dans l’Haïti post-séisme » au congrès national Santé Mentale Pour Tous de l’Association Canadienne pour la Santé Mentale. Mon séjour à Montréal a été court. Trois jours, c’est peu pour bien en profiter d’autant que le froid automnal est à peine supportable pour le frileux que je suis. Et ce n’est pas mon vol de retour prévu à 6h qui va arranger les choses.

Quand je suis sorti de chez mon hôte dont l’hospitalité fut exceptionnelle, je râlais d’avoir eu à éprouver un tel climat en octobre pour attendre un taxi qui tardait à arriver. Mon corps résiste mieux à la chaleur de Port-au-Prince. Mais cette journée où je me suis réveillé du mauvais pied présageait un scintillement merveilleux.

Je suis arrivé à l’aéroport. Je me dirige vers la porte d’embarquement. Devinez quoi ? Vous avez tout compris. Je tombe nez à nez avec Émeline Michel. Quand je vous dis Emeline Michel, je ne parle pas d’une homonyme ni d’un sosie. Il s’agit bel et bien de la plus belle voix féminine haïtienne. Notre diva dont le talent indéniable et les 30 ans de carrière traversent plusieurs générations.

C’est notre deuxième rencontre après l’excellente entrevue qu’elle m’a accordée en 2012 à Port-au-Prince dans le cadre de la présentation de son spectacle « Iles en elles » en compagnie de l’extraordinaire chanteuse martiniquaise Jocelyne Béroard. À cette époque, j’étais plus jeune et je faisais mes armes à la télé avant de me consacrer presqu’entièrement à la psychologie.

Je m’approche évidemment vers elle pour la saluer et lui explique combien je suis heureux de la rencontrer de nouveau. Elle me voit arriver et elle prend les devants pour me saluer avec un grand sourire. Le reste n’est qu’une preuve de sagesse et d’humilité qui fait tant défaut à nombreux artistes haïtiens.

On discute pendant près d’un quart d’heure. On parle de notre entrevue en 2012, la célébration de ses 30 ans de carrière, son attachement à Haïti… Plus encore, elle montre de l’intérêt pour ce que je fais et me souhaite le plus grand bien dans ma carrière professionnelle.

Je vous ai réservé le meilleur pour la fin. Laissez-moi vous faire une confidence. Emeline est une grande fan de Dany Laferrière et le respecte énormément. Je vous explique. Elle accepte de se faire prendre en photo avec moi. Puis, j’ose lui demander un autographe. Ne me dites pas que c’est de trop. Vous feriez pareil, sinon plus. Evidemment elle accepte avec toute la gentillesse qu’on lui connait. Mais la suite est meilleure.

Je lui tends l’un des deux bouquins qu’une très respectable amie m’a offerts à Montréal. Autoportrait de Paris avec chat de Dany Laferrière. Un autographe de notre diva nationale sur le dernier titre de Dany Laferrière serait plus que fabuleux. Elle me dit spontanément : « Non, je ne peux pas faire ça. Je ne peux pas signer son bouquin. […] On est tous les deux fans de Dany. Il m’a signé tout un livre.»

20181025_111933
L’album Quintessence d’Emeline Michel

Détrompez-vous ! Je ne suis pas rentré bredouille. La diva haïtienne  m’offert mieux. Un exemplaire de son album Quintessence avec une dédicace que je vous laisse découvrir sur la deuxième illustrant ce billet. Je pourrais vous en dire plus sur cette belle rencontre. Mais l’atterrissage est imminent. Je dois éteindre mon ordinateur.

Mèsi lavi !

 

Jeff Cadichon

Auteur : Jeff Cadichon

Docteur en psychologie clinique et psychopathologie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s